CCI en action

export : Espagne et Portugal : l’après-crise

Il y a quelques années, les pays du Sud de l’Europe traversaient la crise avec peu de perspectives heureuses. Aujourd’hui, la tendance s’inverse.

L’Espagne est un des marchés les plus attractifs en Europe avec 46 millions de consommateurs potentiels, auxquels s’ajoutent environ 70 millions de touristes qui visitent le pays chaque année. Elle affiche une croissance de 3,2 % en 2015 ; une reprise favorisée par l'investissement productif et des exportations dopées par l'amélioration de la compétitivité espagnole depuis la sortie de la crise. Principaux moteurs de cette croissance : le tourisme, les nouvelles technologies, internet (e-commerce, objets connectés), l'énergie, puis l’industrie agroalimentaire, automobile, chimique et aéronautique. Les entreprises françaises ont donc une place à prendre sur ce marché de proximité offreur d'opportunités pour des produits et services à forte valeur ajoutée ou des produits de niche.

La reprise espagnole

« Aujourd’hui, même si certaines difficultés perdurent, les feux sont au vert et les opportunités pour les entreprises françaises sont bonnes dans les secteurs de l’agroalimentaire, de l’aéronautique, des technologies de l’information et de la communication (TIC), de la silver économie. Ce sont, d’après moi, des secteurs porteurs d’un pays qui sort peu à peu de la dictature du tourisme et de la construction comme base de son économie. La France est perçue comme une puissance économique – elle est le premier partenaire économique de l’Espagne –, mais surtout comme un pays qui offre des produits de qualité », explique Sébastien Alvarez, responsable études et implantations de la CCI franco-espagnole de Madrid.

© Fotolia

Le Portugal, un marché revigoré

Acteur industriel reconnu, le Portugal représente un marché de 250 millions d’habitants des pays lusophones avec lesquels il entretient des relations commerciales. Ses atouts : une main-d’œuvre flexible, qualifiée et des niveaux de salaires compétitifs au sein de l’Europe. Sortant de la dépendance d’activités industrielles traditionnelles, le Portugal s’oriente désormais vers de nouveaux secteurs à forte composante technologique, dont l’automobile et ses composants, l’électronique, l’énergie, la pharmaceutique et les industries liées aux nouvelles technologies de l’information et de la communication. Le tourisme, qui tire profit de la position géographique du pays, jouissant d’un climat méditerranéen, modéré par l’influence de l’Atlantique et une large étendue de côtes contribuant au produit soleil et plages, demeure toujours un des moteurs essentiels de la croissance portugaise. Avec, à la clé, un marché immobilier particulièrement attractif pour des séniors en quête de retraite paisible I.S.C. Sources : La direction générale du Trésor, CCI française de Barcelone, Euler Hermes, Business France, CCI Luso-Française

Direction Export Marianne Genet 03 89 36 54 87 • m.genet@alsace.cci.fr