CCI en action

Développement Durable : Pollution diffuse de l’eau, quelles solutions ?

Avec la mission de préserver la qualité de l’eau, le Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle (SDEA) accompagne les entreprises dans la lutte contre les pollutions diffuses avec le concours financier de l'agence de l'eau rhin-meuse. Une démarche qui associe les corporations et les acteurs économiques en partenariat avec la CCI.

Pour combattre la pollution diffuse de l’eau à la source, la réglementation contraint les acteurs économiques à déclarer en préfecture les activités les plus polluantes et à risques, voire à les faire autoriser administrativement. Le SDEA s’est doté, depuis de nombreuses années, d’une cellule spécifique de contrôle. En partenariat avec le syndicat, la CCI accompagne les entreprises (mises à jour réglementaires, montage de dossiers notamment d’aide financière) dans la lutte contre les pollutions diffuses et la gestion des liquides dangereux. Sont concernés tous les professionnels, notamment les garages mécaniques et carrosseries, les métiers de la bouche, l’artisanat et l’industrie. Chaque secteur d’activité doit répondre aux obligations de gestion responsable des déchets (ne pas déverser des déchets liquides, toxiques ou dangereux, abriter les déchets contre la pluie, limiter les charges déversées, etc.) et mettre en place des mesures de prévention de la pollution diffuse de l’eau. Des aides financières sont disponibles auprès de l’Agence de l’eau Rhin-Meuse. Le restaurant « Le Bois Flotté » à Weinbourg/67 vient d’en bénéficier pour l’installation de son séparateur à graisse, dans le cadre de l’opération collective du périmètre de la région d’Ingwiller. « C’est une démarche qui nous tient à cœur, car nous sommes très attachés aux questions environnementales et à une cuisine saine qui privilégie les circuits courts et les produits du terroir », confie Cédric Brumm, gérant et chef de cuisine.

Cédric Brumm, gérant du « Bois Flotté », a installé un séparateur à graisse. © Benoît Linder

Les obligations des acteurs économiques

Pour les garages, il faut stocker les produits liquides sur des dispositifs de rétention et à l’abri des intempéries, utiliser des produits de substitution moins nocifs, conclure des contrats d’enlèvement des déchets dangereux avec des prestataires spécialisés, prétraiter les eaux des voies de circulation et entretenir les dispositifs de prétraitement. Les métiers de la bouche ont également l’obligation de conclure des contrats d’enlèvement des déchets et d’entretien de dispositifs de prétraitement contre bons d’enlèvement, de réaliser un prétraitement de type bac à graisses, de trier et jeter sélectivement les déchets dans les poubelles ad hoc. Les artisans, toutes activités confondues, sont tenus à retenir les effluents dangereux à la source, prétraiter les eaux des voies de circulation, entretenir les dispositifs de prétraitement, couvrir les aires de stockage des déchets et conclure des contrats d’enlèvement des déchets contre des certificats d’enlèvement. Enfin, pour le secteur industriel, il faut diminuer la pollution rejetée par prétraitement, conclure des contrats d’enlèvement, retenir les effluents dangereux à la source ou les neutraliser, prétraiter les eaux des voies de circulation, couvrir les aires de stockage des déchets et obtenir auprès du SDEA une autorisation pour les rejets non domestiques au réseau public d’assainissement. L’Agence de l’eau subventionne les dégraisseurs uniquement dans le cadre d’opérations collectives territoriales. I.S.C.

SDEA • 1, rue de Rome - Espace Européen de l'Entreprise à Schiltigheim 03 88 19 29 19 • www.sdea.fr Syndicat des Eaux et de l’Assainissement Alsace-Moselle

Restaurant « Le Bois Flotté » • 58, rue principale à Weinbourg • 03 88 89 41 15 leboisflotte@orange.frwww.leboisflotte.fr Cédric Brumm

Direction Industrie / Développement Durable Pierre-Antoine Deetjen • 03 88 75 25 47 pa.deetjen@alsace.cci.fr